Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 18:49

Impossible de résister à César, propriétaire du Bar de la Marine, mais ce n’est malheureusement pas du Pagnol qu’il nous propose mais du FS dans le texte via un grand cabinet d’avocat parisien de l’avenue de Wagram !

 

Allez, nous vous laissons avec César du Myosotis PACA qui vous donne l’explication de son nouvel article :

CESAR terrassé par une jeune avocate…

 

Comme il est possible que cet article rejoigne le précédent, c’est à dire les oubliettes de Pisan, nous vous le proposons avec le lien et en intégralité. Il vaut mieux être prudent … on ne sait jamais !

 

Irrésistible information :

 

Comme vous ne le saviez peut-être pas, notre valeureux "Guide spirituel" a pris l'attache d'un Cabinet d'avocats prestigieux (PBA), ce même Cabinet qui s'est fait connaître tout récemment au 20 heures, dans les méandres de l'affaire WOERTH – BETTENCOURT, et auparavant dans l'affaire CLEARSTREAM.

Je vous donne en mille l'adresse du Cabinet PBA : Avenue de Wagram à PARIS. Cela ne s'invente pas ! Pour info, site du Cabinet PBA : www.pba-avocats.com

Chacun des articles parus, chacun des commentaires publiés sur les différents Blogs MYOSOTIS est ainsi scruté à la loupe (quel honneur ils nous font !), et nous sommes régulièrement menacés de poursuites devant les juridictions pour tel ou tel libre propos qui dérange sa seigneurie FS.

Au sein du prestigieux Cabinet PBA, une toute jeune et talentueuse avocate (elle a prêté serment le 26 mai 2010 !), Maître Marie ROUMIANTSEVA, a fait trembler CESAR.

Pas encore remis des menaces du Grand Léchant Mou de Nice (celui qui nous écrit depuis la ZAP CAFE de la Place Grimaldi), totalement terrorisé, CESAR a appelé en catastrophe le "Baveux" de l'équipe du Blog (celui qui fréquente aussi le Bar du Palais !).

Finalement, face à l'insupportable "menace sous condition" de la jeune avocate, et la mort dans l'âme (mais sans jamais reconnaître la réalité de la prétendue diffamation), CESAR a pris la décision de sagesse qui s'imposait : retirer le contenu de l'article intitulé "Pour une poignée de Dollars... ou quelques interrogations sur LA TRUELLE".

CESAR est beau joueur. Il sait reconnaître le talent, et lui rendre hommage.

Aussi, a-t-il décidé de publier intégralement le brillantissime projet de plainte de la jeune avocate, Maître Marie ROUMIANTSEVA.

Notre "Baveux" de service profite de l'occasion, pour recommander à la jeune et talentueuse Maître Marie ROUMIANTSEVA la lecture de cet excellent ouvrage :

"Règles de la profession d'Avocat" d'Henri ADER et André DAMIEN, aux Editions DALLOZ.

 

Un peu de respect des règles les plus élémentaires de la déontologie, cela ne peut pas faire de mal (voir en particulier 43.05).

 

La Grande Loge Nationale Française, association régie par la loi du 1er juillet 1901, dont le siège est sis 12, rue Christine de Pisan à Paris (75017), prise en la personne de son Président, M. François Stifani, domicilié en cette qualité audit siège, entend signaler ce jour, le 10 août 2010, un abus à la suite de la publication sur le blog « Myosotis PACA » à l’adresse URL suivante :


http://le-myosotis-paca.over-blog.com/article-pour-une-poignee-de-dollars-ou-quelques-interrogations-sur-la-truelle-54972145.html

 

La publication suivante comporte en effet des propos diffamatoires à l’encontre de la Grande Loge Nationale Française :


« Bernard, un de nos FF de PACA, actionnaire petit porteur de la SA IMMOBILIERE TRUELLE (377 650 734 RCS Draguignan), nous adresse les questions qu'il se pose, et pour lesquelles CESAR, et tous les Frères du Bar de la Marine, aimeraient bien, eux aussi, comprendre...

 

"Nous arrivons en 2010. LA TRUELLE n’a jamais versé un centime de dividende à ses actionnaires mais elle affiche une bonne santé apparente avec un actif net de 2.102.331 €uro pour un capital souscrit de 800.000 €uro (50.000 actions de 16 €uro).


Peuchère, belle progression de l’Actif !


"En 20 ans le capital a été plus que doublé par capitalisation des résultats, ce qui somme toutes semble raisonnable, même s’il est impossible au petit porteur que je suis, d’apprécier la valeur des actifs immobilisé, ainsi que les conditions du marché lors de leurs acquisitions."


C’est vrai que le marché immobilier des Temples n’est pas large, et que la valorisation d’un tel patrimoine ne doit pas être évidente. Et si en plus les états financiers sont succincts, c’est encore plus ardu !


"Le chiffre d’affaires annuel dépasse les 600.000 €uro, mais rien ne laisse à penser que les Temples achetés aient permis une réelle baisse des cotisations des Loges logées par LA TRUELLE."
Pourtant César connaît nombre de Loges qui apprécieraient beaucoup une baisse des loyers, une fois amortis les achats.


"Toutefois en 2008 et 2009 j’ai reçu une lettre qui à chaque fois a quelque peu insulté mon intelligence, tant je suis peu au fait de la haute finance."


Ces deux lettres m’annonçaient en substance que ces actions ne me rapportant rien, et n’étant cessibles sur aucun marché, il serait judicieux que j’épargne à LA TRUELLE des frais inutiles pour m’inviter à l’AG annuelle en me communiquant des renseignements plus que succincts."


Ben oui quoi, ça paraît évident, il faut savoir être compréhensif. On m'a vendu "du vent", on ne me donne même pas le bulletin météo complet, et je dois dire merci…


"Pour ce faire j’étais invité à faire don de mes actions à la "Fondation de la GLNF pour la Promotion de l'Homme" (vous savez la Fondation qui fait parler d'elle dans l'affaire de Monsieur ), en échange d’un reçu ouvrant droit à déduction fiscale."


Tiens cela devient intéressant. Je me suis fait avoir, je dois faire cadeau de ce que j'ai payé, et en prime, j'aurai une déduction d'impôts… C'est Madame LAGARDE qui va être contente…. (NDLR : Eric Woerth n'est plus Ministre du Budget…) Demain, je fais la "une" du Canard Enchaîné et de l'Express !!!


La question que César se pose est : sommes nous rentrés à la GLNF pour cette finalité ? La GLNF ne serait-elle qu'un organisme de défiscalisation ?


"L’un de vous, mes Frères, peut-il m’expliquer en quoi la Fondation, bénéficiaire de telles actions, pourrait les utiliser en œuvres charitables, puisqu’elles sont incessibles faute de marché et ne rapportent pas le plus petit dividende ?"


Tu vois Bernard, nous aussi au Bar de la Marine, on aimerait bien avoir des réponses. On y ajouterait volontiers une question supplémentaire :


Est-ce vraiment la vocation de la Fondation de la GLNF que de monter de telles opérations, qui d’un coté permettent une défiscalisation sur 100 % des apports, mais qui d’un autre coté, compte tenu de la forte croissance de la capitalisation immobilière mentionnée, laisserait conclure que le pourcentage affecté à des opérations charitables est quant-à lui automatiquement bien inférieur au taux de 100 % ? Dans les faits, au maximum 50 % !!! On n'est pas loin du scandale de l'ARC ! Le jour où on ira visiter, au 3ème étage de Pisan, les luxueux bureaux affectés à la Fondation, qui ont coûté la peau des f......, on sera en plein dedans !!!. Vive la défiscalisation… Vous avez dit "humanitaire" ???


Par contre dans le Bar d’à coté, y a des gars qui boivent (un pôt), que cela semblerait bien intéresser.


Allez Bernard, ne perds pas espoir, nous on va boire un petit jaune à ta santé. Et rappelle-toi comment est tombé AL CAPONE.


Par César du bar de la marine »

Cette publication comporte les propos litigieux suivants :
« La question que César se pose est : sommes nous rentrés à la GLNF pour cette finalité ? La GLNF ne serait-elle qu'un organisme de défiscalisation ?


"L’un de vous, mes Frères, peut-il m’expliquer en quoi la Fondation, bénéficiaire de telles actions, pourrait les utiliser en œuvres charitables, puisqu’elles sont incessibles faute de marché et ne rapportent pas le plus petit dividende ?"


Tu vois Bernard, nous aussi au Bar de la Marine, on aimerait bien avoir des réponses. On y ajouterait volontiers une question supplémentaire :


Est-ce vraiment la vocation de la Fondation de la GLNF que de monter de telles opérations, qui d’un coté permettent une défiscalisation sur 100 % des apports, mais qui d’un autre coté, compte tenu de la forte croissance de la capitalisation immobilière mentionnée, laisserait conclure que le pourcentage affecté à des opérations charitables est quant-à lui automatiquement bien inférieur au taux de 100 % ? Dans les faits, au maximum 50 % !!! On n'est pas loin du scandale de l'ARC ! Le jour où on ira visiter, au 3ème étage de Pisan, les luxueux bureaux affectés à la Fondation, qui ont coûté la peau des f......, on sera en plein dedans !!!. Vive la défiscalisation… Vous avez dit "humanitaire" ???


Par contre dans le Bar d’à coté, y a des gars qui boivent (un pôt), que cela semblerait bien intéresser.


Allez Bernard, ne perds pas espoir, nous on va boire un petit jaune à ta santé. Et rappelle-toi comment est tombé AL CAPONE. ».


Ces propos comportent l’imputation d’un fait précis portant atteinte à l’honneur et la considération de la Grande Loge Nationale Française.


En effet, ils imputent à la Grande Loge Nationale Française de détourner les fonds de la Fondation pour la Promotion de l’Homme, créée par la GLNF en 2003 et reconnue d’utilité publique.


Les propos litigieux imputent à la GLNF le détournement de fonds destinés aux œuvres caritatives afin de financer ses frais de fonctionnement. Ils assimilent le fonctionnement de la GLNF au « scandale de l’ARC » et insinuent que les locaux de la Fondation ont été financés par ces fonds détournés : « Le jour où on ira visiter, au 3ème étage de Pisan, les luxueux bureaux affectés à la Fondation, qui ont coûté la peau des f......, on sera en plein dedans !!! (…) »


Enfin, les propos rappellent la chute de Al Capone : « Et rappelle-toi comment est tombé AL CAPONE. » Ils font référence à la condamnation du criminel pour fraude fiscale. Par conséquent, une assimilation est opérée entre la situation de la GLNF et l’issue judiciaire qu’a connu ce criminel notoire. Une telle imputation d’avoir commis une infraction pénale porte nécessairement atteinte à l’honneur et la considération de la Grande Loge Nationale Française.


Outre leur caractère diffamatoire, ces propos sont dénués de toute vérité et de toute bonne foi.


Il résulte de ce qui précède que les propos tenus dans la publication susvisée sont constitutifs du délit de diffamation publique envers un particulier au sens des articles 29 alinéa 1er et 32 alinéa 1er de la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse.


La Grande Loge Nationale Française, prise en la personne de son Président, Monsieur François Stifani, vous demande par conséquent de bien vouloir retirer cette publication immédiatement, à défaut de quoi elle entreprendra toute action de nature à faire valoir ses droits.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives