Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 13:35

POURQUOI MYOSOTIS NORMAND SE BAT-IL ?

POURQUOI TAMINO SE BAT-IL ?

POURQUOI ANAXAGORE SE BAT-IL ?

POURQUOI LE VEILLEUR SE BAT-IL ?

Pourquoi Sully, Sirus Black, Silence Dogood, Candide, Charles Martel, Guiguingoin, Socrate .... tous les modérateurs des Myosotis se battent-ils ?

Voici en copie l'article de Myosotis PACA que nous, Myosotis de Neustrie , nous reprenons à notre compte sans enlever une virgule :

POURQUOI CESAR SE BAT-IL ?

 

Mes Frères,

Vous êtes très nombreux à venir vous informer et vous exprimer sur le blog du MYOSOTIS PACA. Celui-ci  vient d’ailleurs de franchir le chiffre des 400.000 visites, et nous sommes très honorés par la confiance que vous nous témoignez.

Cela fait plus de 15 mois que l’équipe César et les Frères du bar de la marine,  se bat et y consacre beaucoup de temps et d’énergie.

A l’opposé du calme du moment, nous approchons d’une période d’incertitudes et de tension: étape juridique majeure, obstructions en tous genres de la part de Stifani et des ses apparatchiks si les décisions de justice lui sont défavorables, mouvements divers au sein du SGC, intensification des campagnes électorales, une ou plusieurs AG, élection d’un GM et si tout va comme nous l’espérons engagement d’un processus de refondation, selon des circonstances que nous ne pouvons totalement anticiper.

Face à ces incertitudes et tensions à venir nous avons souhaité faire le point de ce pourquoi nous nous battons depuis des mois.

1.  Notre premier objectif est de mettre dehors  les profanateurs-profiteurs de la GLNF : ce monsieur Stifani et ses proches, qui derrière de belles paroles, ont totalement détourné notre maçonnerie traditionnelle de ce qu’elle devrait être. Après les grossièretés, le comportement autocratique et le non respect de notre Règle, nous avons progressivement découvert, les manipulations, les fraudes électorales, l’intimidation pour forcer les votes ou pour payer, la nébuleuse GLNF, les comptes opaques, le train de vie luxueux de toute cette nomenklatura, et des questions pourtant simples (notamment celles de Semper-Fi) auxquelles nous n’avons toujours pas de réponses.

 

2.  Notre second objectif est de mettre un terme à ce système autocratique  Foellnéro-Stifanien, dont les prémices ont été injectées dès leur prédécesseur : ce système centralisateur qui a voulu accaparer le pouvoir initiatique des loges, pour les mettre dans une situation de soumission à l’autorité hiérarchique d’une administration dont ils ont prétendu qu’elle était un Ordre, et son GM un Guide spirituel, trait d’union entre dieu et les hommes, tel un gourou entouré de ses fidèles hypnotisés.

 

3.  Notre troisième objectif est de mettre fin à cette maçonnerie qui sent tellement fort le métallique et les affaires. Nous nous battons, contre des achats ou investissements sans clarté ou justification, tel Wagram, sans appel d’offre, contre les confusions d’intérêt, contre des situations où des dignitaires sont à la fois juges et parties, à la fois donneurs d’ordre et fournisseurs, à la fois dignitaires et gérants, contre des responsabilités au sein de l’obédience et des fonctions d’administrateurs  dans des holdings et autres sociétés faisant commerce avec la GLNF et sa nébuleuse, contre les camions de matériel médical destinés à l’Afrique et qu’on retrouve en Ukraine.

 

4.  Notre quatrième objectif est de combattre les mécanismes de cette maçonnerie de parade qui ont permis au système Foellnéro-stifanien dévoyé de fonctionner, en s’assurant la soumission des hommes. En effet l’un des piliers de ce système, au-delà d’éventuels intérêts directs, repose sur l’exploitation du goût du pouvoir et du paraître que l’on retrouve à des degrés divers chez tous les hommes. Agissant à l’opposé des vraies valeurs maçonniques, le système à favorisé une hiérarchie temporelle, dont on a multiplié les titres ronflants pour des fonctions fictives, le tout étant habillé dans des grands tabliers  dorés, et mis en valeurs, lors de belles et grandes parades avec musique martiale, oriflammes et discours enflammés sur la fraternité et l’amour : des opérations pour flatter l’EGO. Cette maçonnerie de parade, où les tabliers bleu marine, ont été progressivement transformés, notamment en PACA,  en valeurs marchandes achetées avec des services rendus, des invitations aux restaurants, des barèmes de recrutements, et surtout par une soumission au pouvoir en place.

 

5.  Face à un système de type secte, psychologiquement élaboré, financièrement très riche de nos cotisations accumulés et juridiquement verrouillé au profit d’un pouvoir autocratique central et des préfets provinciaux qu’il désigne, nous sommes conscients de l’énormité du challenge. Aussi ne pouvons-nous  envisager notre action que dans une collaboration étroite avec ceux qui sont véritablement engagés dans la résistance active.

 

a.  Depuis des mois, nous nous battons pour renforcer les liens entre les résistants de nos provinces avec ceux de toute la France, pour participer et échanger lors des conférences téléphoniques et réunions des Myosotis-FMR.

 

b.  Nous avons signé le Manifeste, même si tous les termes, si toutes les virgules n’étaient pas exactement ce qu’ils auraient pu ou du être, parce qu’il s’agissait d’un acte d’union fort avec de très nombreux signataires, et que c’était cela l’essentiel.

c.   Lorsque des Frères et des Myosotis, sont attaqués en correctionnelle c’est un des nôtres qui assure la défense de tous ceux qui, à aucun moment, n’ont songé à aller déjeuner avec Stifani pour s’obtenir un traitement de faveur.

 

d.  Bien que parfois frustrés de ne pas connaître immédiatement le contenu des négociations engagées par les avocats de FMR avec l’administrateur ad hoc, nous faisons confiance à leur professionnalisme et leur sens de l’intérêt collectif. Malgré notre envie de prendre contact directement avec Mme Legrand, nous nous en sommes retenus au profit d’une négociation délicate menée au nom de tous, dans laquelle nous n’avons pas voulu créer d’interférences.

 

6.  Nous nous battons pour un projet de refondation commun, celui qui sortira du long  travail de gestion présenté lors des Assises Nationales pour la Refondation, et poursuivi depuis dans le cadre du Livre Blanc. Au sein même du bar de la marine, il y a des avis divergents et des doutes sur l’organisation idéale,  celle qui préservera le mieux le pouvoir initiatique des loges et la nécessité d’une administration nationale et locale. Mais au final nous adopterons le projet commun qui nous sera proposé, même si certaines virgules nous déplaisent car il aura l’immense avantage d’être commun et clair.

 

7.  Une fois formulé clairement ce projet de Refondation, sera pour nous une des deux bases du cahier des charges vis-à-vis de ceux qui brigueront les votes des Loges pour engager les actions de refondation. Nous ne minimisons pas l’importance des hommes, mais quelles que soient leur historique maçonnique personnel, leur tempérament pour trancher dans le vif, leurs compétences spécifiques pour conduire une opération de réorganisation administrative et financière, leur dynamisme pour conduire un changement majeur des comportements après 15 ans de soumission et de compromission, nous savons aussi qu’un homme seul sans une équipe nationale soudée, n’en viendra pas à bout.

 

8.  L’autre base du cahier des charges, c’est la capacité à travailler en équipe, non pas en dehors ou à coté de tous ceux qui ont mené la résistance mais avec eux ;  la capacité non pas à administrer ou à commander mais, tout en faisant preuve d’une attitude maçonnique fraternelle à manager des hommes au sens moderne du terme, c’est-à-dire stimuler, coordonner, organiser le travail avec l’aide des outils modernes de management.

 

9.  Quant à nous, nous nous doutons que le mouvement de départ inéluctable de Stifani et de ses groupies, se fera avec des soubresauts, avec des surprises avec beaucoup de confusion et d’incertitude et qu’à certains moments il faudra prendre des risques. 

 

Dans ces moments là, voilà mes Frères, les convictions profondes de l’équipe « César et les Frères du bar de la marine ». Ce sont elles qui nous ont conduits à nous battre depuis des mois et qui guideront nos articles,  nos actions et nos choix dans la période à venir.

Nous ne briguons ni honneur, ni office et quand tout cela sera fini, nous pourrons enfin mettre un terme au blog de César du bar de la marine. Nous pourrons à nouveau rejoindre nos Frères sur le chantier et travailler dans nos Loges avec la conscience du juste sur le seul objectif qui aurait dû être celui de tous, à savoir améliorer son temple intérieur, polir sa pierre et faire que le petit Monde où l’on vit soit meilleur, moins agressif et plus fraternel. Non, non, ce n’est ni utopiste, ni anodin pour des Maçons !

Avec nos amitiés fraternelles à tous.

 

CE QUI NOUS IMPORTE : C'EST L'AVENIR DE NOTRE GLNF

NOUS N'AVONS QU'UNE HÂTE : CELLE DE RETROUVER UNE OBÉDIENCE RESPECTUEUSE DE NOTRE RÈGLE EN 12 POINTS, OUVERTE VERS SES FRÈRES ET QUI VALORISE PAR TOUTES SES ACTIONS L'AMOUR ET LA FRATERNITÉ.

ENSEMBLE NOUS POUVONS, NOUS DEVONS Y ARRIVER.

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives