Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 18:01

MOUTONS NOIRS ET MOUTONS BLANCS ...

 

Voici, en fait la situation actuelle !

C'est tout de même la panique générale, surtout au troisième étage de Pisan, dans l'antre du "guide" qui en fait était un loup ... !

Les loups son entrés dans Paris

 



Qui peut entrer dans les locaux appartenant à la GLNF ?

- tous les frères membres de l'association ?

- seulement ceux qui ont payé une cotisation illégalement appelée ?

- ou encore ceux qui ont avancé une contribution tout aussi illégale ?

- les "dignitaires "affidés de celui qui trône au 3ème étage ?

- ceux qui sont ou seraient sur une liste "favorable" ?

- ceux qui ne seraient pas sur une liste "noire", éditée par qui ?


Mais encore, qui gère les entrées ?

- des frères

NON

- des profanes qui ont pour profession : vigile !

Une société privée a été sollicité (par qui ?) pour tenir ce rôle de contenir les miasmes noirs et les moutons noirs (à quel prix ?) en dehors de LEURS locaux !

Jusqu'à l'entrée du temple, nous sommes dans le domaine associatif Monsieur le VP Kurz et Madame la mandataire ad' hoc, il en est donc de vos RESPONSABILITÉS. Nous ne sommes pas "au sein de la loge dans des discussions spirituelles" comme vous l'avez écrit dans votre courrier du 30 septembre.

Pourquoi avez-vous enterriné ces dispositions ?

Il faudra bien un jour proche répondre de tout cela.

Notre petit doigt droit (sic!) nous dit qu'une plainte serait déposée auprès de l'IGS judiciaire ?

L'un de nos frères a été mis par terre, traîné vers la sortie alors qu'il avait le "fameux timbre" mais qu'il n'a pas voulu le montrer à des profanes : mouton noir ou miasme noir ? Sur quelle liste est-il inscrit aujourd'hui ?

A Pisan et à Puteaux il en était de même hier soir pour entrer.

Ce matin également à Pisan pour la parodie de Conseil National de Discipline, qui normalement aurait dû être présidé par Maître Legrand, puisque c'est une structure civile et donc associative, nous nous trompons ?

Les "indignés de Pisan" étaient présents et après appel d'un huissier ont réussit à entrer ... galère ... !


Et pendant ce temps, la police avait été appelée à la rescousse (on ne sait jamais !) et même un photographe pro était sur les lieux ...

La HONTE doit être généralisée et nous vous laissons parcourir les différents compte-rendus :

- TONTON BERETA de LA BUTTE  GARE AU GORILLE   

LE CANARD SANS TETE ...                    LE NOUVEAU MUR DE LA HONTE


- César du Bar de la Marine  L’HUISSIER DE JUSTICE FAIT CEDER PISAN ET SES VIGILES


- La Lumière par J-F Koch  GLNF. Des frères indignés, des vigiles, la police et un huissier de justice


- et les photos du photographe Jean-Luc ADDE  53 photos



 

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

PIKE 07/10/2011 18:52



J'ai le plus grand respect pour l'action du comité René Guenon, autant que d'admiration pour les travaux de ce dernier, mais je ne crois pas que l'humour soit le point fort de certains de ses
membres qui ne reconnaissent pas l'ironie, même quand elle un peu "lourde" je le reconnais.... Calmons nous mes FF ne sombrons pas dans la paranoïa


Fraternellement



comitereneguenon 07/10/2011 14:24



Mon Cher Usurpateur du nom de Tubalcain,


Tout d'abord tu devrais à mon sens changer de pseudo, car là il semble que tu n'aies pas compris qui a le droit ou pas d'utiliser ce type de mot de passe.


Ensuite, je te signale que si nous n'étions pas mille et cent hier devant Pisan, ce n'est pas pour autant que ton ami JM Bal... n'a pas cédé et ne s'est pas ridiculé devant huissier en acceptant
que nous rentrions tous (60 Frères constatés par huissier) en présentant notre carte, non pas à des profanes qu'il a lui-même lamentablement commandé avec son ami  (et le tien) Sid... (qui
lui s'est planqué dans son bureau), mais à l'un de nos Frères tuileur bien connu de nous, et je suis entré, avec l'accord de ton ami Bal... (qui va certainement être fusillé pour sa traitrise ou
sa lâcheté envers vous) avec mon timbre 2009. C'est à dire que l'on a considéré (ton ami Bal...) que n'ayant pas payé ma cotisation 2010 car illégale, ni la contribution exceptionnelle tout aussi
illégale, j'étais parfaitement en règle pour entrer à Pisan.


Dont acte !


Par ailleurs, je vais t'expliquer quelque chose que ton esprit ramolli par ton ego surdimensionné ne comprendra certainement pas , mais c'est tant pis :


Il y a généralement deux types de forces à considérer lorsque l'on s'occupe de stratégie militaire :


- Les forces dites "mortes" : ce sont le nombre de chars, d'avions, de canons, de fusils, la logistique, etc...


- Les forces dites "vives" qui sont : le Devoir, un idéal, le goût de la Liberté, la lutte contre l'oppression et l'injustice, en bref tout ce qui relève de l'esprit plutôt que du
bas-ventre.


C'est comme cela que nombre de pauvres hères sont venus à bout des puissants arrogants et déjà vaincus d'avance. Si ton horizon ne s'arrête pas à astiquer les bottes de M. Stifani, tu peux
toujours te renseigner sur ce qui a vraiment parmis à quelques israéliens - te ceci sans connotation politique - de venir à bout de milliers d'arabes lors d ela Guerre des 6 jours, ce qui a
permis aux petits soldats vietnamiens démunis de tout de rejeter les puissants USA à la mer, à Mandela et les siens de vaincre l'Appartheid, etc. etc.


C'est pour cela que tu devrais t'amender et commencer à te préparer psychologiquement au jour où les 60 minables petits Frères qui se battent pour la justice et l'honneur, viendront en toute
fraternité te botter le cul, à toi ainsi qu'à tous nos très chers et très puissants Frères du 3e étage, et à leurs laquais.


Mais rassure-toi, comme nous ne nous battons que pour un idéal, on se contentera de te demander de retourner à la vie profane sans rancoeur et sans haine. L'épreuve qui consiste à supporter des
gens comme toi et continuer à pouvoir se regarder dans la glace sera alors terminée et nous aurons vaincu celle-là aussi.


Bien frt.


Un Maitre Maçon régulier et fongible du Comité René Guénon. 


http://comiterenegenon.over-blog.com



comitereneguenon 07/10/2011 09:25



Ce matin 6 octobre 2011, dès 8h30, nous sommes arrivés rue Christine de Pisan à Paris, pour répondre à l'appel
lancé conjointement par le Mouvement des indignés de Pisan et le Comité
René Guénon.


 


Le but de ce rassemblement était double :


1. permettre aux Frères qui désiraient exercer leur droit d'assister au Conseil de discipline de pouvoir
le faire en toute quiétude ;


2. entrer dans le Temple sans avoir à faire état de notre qualité de maçon à des profanes chargés de "filtrer" ...
les maçons.


Ceci tout d’abord pour manifester notre solidarité avec notre Frère Y.J., qui jeudi dernier a été
violemment empêché de le faire par un vigile. Ensuite pour défendre un droit que nul ne peut nous voler et qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! : Celui de refuser de se dévoiler
à un profane !


 


Aux environs de 9h30, nous étions un peu plus d'une soixantaine de Frères devant l'entrée de notre
immeuble de Pisan, quand deux voitures de police sont passées devant nous, pour aller se garer au fond de la rue.


Aussitôt, 4 policiers, dont un commissaire de police en tenue, se sont frayés un passage entre nous et sont entrés
dans le temple (eux !) sans doute parce que désormais n'entrent rue Christine de Pisan que ceux qui sont en mesure de prouver qu’ils ne sont pas francs-maçons !


 


5-10 mn après, le commissaire est sorti tout seul et est parti, non sans être salué par nous dans le calme et la
bonne humeur.


Quelques instants après, les autres policiers sont également sortis, accompagnés de deux jeunes hommes, habillés
d'un costume noir, chemise blanche et cravate noire, comme des maçons qui vont en tenue ; mais munis tous deux de listes papiers sur lesquelles étaient couchés des noms et n°
matricules que nous n'avons pas pu identifier. Mais de leur propre aveu, il s’agissait de noms de maçons dont nous n'avons toujours pas compris, si c'étaient ceux qui pouvaient entrer dans le
temple ou ceux à qui l'entrée était interdite !.


 


Le chef des policiers se positionnant à la gauche des deux hommes qui barraient l'entrée (à vrai dire pas très
rassurés sur le sort que les évènements allaient leur réserver…) nous a annoncé que les policiers n'étaient pas là pour prendre parti à un débat qui leur était étranger, mais seulement pour
empêcher qu'il y ait des violences qui soient commises. Il nous a conseillé de déposer une plainte, a attesté qu'il établirait une main courante, et nous a invité à quitter les lieux et à faire
valoir nos droits par le canal de la justice.


 


Puis il a laissé la main aux deux vigiles qui ont émis l'intention d'appeler les noms couchés sur leurs
listings...  Nous avons alors protesté en demandant à ces vigiles :


- s'ils étaient maçons => réponse négative !
(nous les avons donc priés de quitter un Temple où ne peuvent être reçus que des Maçons;


- qui ils étaient ?=> aucune réponse !


- à quelle société de sécurité ils
appartenaient ? => aucune réponse !


- qui leur avait donné des ordres ? =>
aucune réponse !


 


Les vigiles ont réitéré leur intention de faire l'appel des noms de leurs listes, ce qui nous a valu de les
stopper une nouvelle fois et de leur demander :


- de quel droit ils détenaient des listes de noms de maçons,
alors qu'ils ne sont que des profanes ? => aucune réponse !


- qui leur avait remis ces listing ? => aucune
réponse !


 


Notre Frère D.M. a alors courageusement bloqué la porte de son pied, afin de nous permettre d'entrer, mais le
policier s'interposant, nous avons manqué pour le moins d'esprit d'à-propos... Personne n'a osé forcer le barrage, et les deux vigiles ont refermé la porte avec force.


 


C'est alors qu'un de nos Frères a décidé d'appeler un huissier de justice en vue de faire établir un
constat.


Cela a ramené non pas le calme, car à aucun moment l'un quelconque d'entre nous ne s'est départi de son calme, mais
la sérénité.


Nous avons donc tous attendus dans le calme et la bonne humeur, l’huissier de justice qui est arrivé 15-20mn après.
Après lui avoir expliqué de quoi il retournait, nous sommes revenus devant la porte du temple et nous avons sonné.


Les deux vigiles sont revenus avec leur liste, et devant notre refus de discuter avec eux, l'un de nos Frères "à
l'intérieur" a conseillé d'appeler J-M. BAL... le grand usurpateur des fonctions de grand Orateur de la GLNF. 


Entre temps



bouffon du roi 07/10/2011 03:22



un loup et un bas loup!



tubalcain 06/10/2011 23:01



Très très impressionnent le rassemblement de cette masse de Frères ou profanes devant les portes de Pisan. Cela à du faire trembler
notre Grand Maitre et son collège d’officiers devant un tel déploiement de contestataires ; vous étiez bien trente ou trente deux ? Redoutablement ridicule. Vous voyiez que votre
rassemblement des «  Profanes indignés ex « maçons » de Pisan intéresse personne !!!!! Partez vous les miasmes, partez vous êtes ridicules allez faire votre obédience
ailleurs si toute fois vous en avez les trippes ce que je doute.


 


Tubalcain.



myosotisnormand 07/10/2011 00:34



Le miasme modérateur de ce blog reconnait bien un adepte du guide ...


Il ne faudrai pas oublier que la GLNF est notre obédience !


Une nouvelle réponse vient d'être postée



Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives