Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:44

SONT ET RESTENT UNIS, MÊME S'ILS RESTENT LUCIDES ET PARTICULIÈREMENT VIGILANTS.

Voici le courrier reçu par tous les VM de Neustrie et la réponse d'une Loge par son VM qui a accepté qu'elle soit éditée :


 

Très Respectable Grand Maître Provincial, BAF, Cher Marc,


Comme la plupart d'entre nous, je ne reconnais plus FS comme GM. J'ai porté le vote négatif de ma RL lors des assemblées "générales" du 25 mars et du 16 octobre 2010 sur l'ensemble des points portés à 'ordre du jour.
Je t'apporte une fois encore tout mon soutien fraternel comme à tous ceux qui ont eu le courage de se lever dès le 4 décembre 2009 et qui n'ont pas changé de camp depuis, ainsi qu'à tous ceux qui ont porté pendant des mois une opposition tenace et utile à travers FMR.
Bien sûr je ne tiens pas compte de cette ordonnance de suspension illégitime et nulle et non avenue comme d'ailleurs je pense que je n'aurais tenu aucun compte, je te dois cette vérité en toute fraternité, des suspensions que toi-même avait prises envers des FF de la Province, qui très tôt se sont mis à la tâche pour en finir avec une gouvernance dévoyée, s'ils s'étaient présentés dans notre Loge !
Sois assuré du travail harmonieux et fraternel de ma RL qui te recevra à nouveau avec grand plaisir dès que tu en auras la possibilité.
Bien fraternellement
S....... B....
VM de la RL Stonehenge N° 979
Le 23 mai 11 à 09:24, Marc CAIRE a écrit :

Cherbourg  23 mai 2011

 

Mes Bien Chers  Frères,

 

Vous voudrez bien trouver en pièce jointe l’ordonnance de suspension que notre ancien Grand Maître vient de me notifier pour manquement « à l’éthique maçonnique» et « violation des serments », ce qui est un comble de la part d’un homme qui n’a cessé de transgresser les siens et qui n’a plus qualité pour prendre quelque décision que ce soit depuis sa démission le 21 janvier dernier (1).  Rappelons que cette démission a été imaginée à seule fin d’éviter sa révocation par l’assemblée générale ordonnée par le Tribunal.

Pour être franc, je me demande même si cette ordonnance ne m’honore pas davantage qu’elle ne me dessert.

37 loges de notre Province sur 40 m’ont en effet d’ores et déjà assuré de leur parfaite solidarité, et m’ont écrit, souvent après en avoir délibéré en chambre de Maîtres, pour confirmer leur attachement à nos valeurs maçonniques et leur refus de reconnaitre les décisions prises par l’ancien Grand Maître après sa démission.

La totalité du collège provincial m’a également, sans équivoque ou hésitation, manifesté son soutien.

Sachez que la même mesure de suspension a été notifiée aux 14 autres Grands Maîtres Provinciaux cosignataires de la déclaration commune du 14 mars dernier qui n’ont pas hésité à se lever pour exiger le départ de François Stifani ; ce qui montre assez le régime de terreur entretenu par les derniers irréductibles qui l’entourent désormais.

Cette stratégie a pour seul objectif d’écarter du Souverain Grand Comité ceux qui ont eu le courage de parler et qui auront à voter sur la désignation du prochain Grand Maître, afin de mettre cette instance à sa botte.

Les « ordonnances » prises récemment par  François Stifani pour placer des hommes à lui à la tête de provinces qui les rejettent sont inexistantes et n’engagent que ceux qui ont eu la faiblesse d’accepter les honneurs illusoires qu’elles étaient supposées leur conférer, et qui s’accompagnent le plus souvent d’une réprobation quasi-unanime.

L’heure est grave, mes frères, car les dérives de la gouvernance actuelle ont encore produit ces derniers jours les pires conséquences :

Ø  5 Grandes Loges régulières d’Europe ont rompu toute relation avec la GLNF (Allemagne, Suisse, Belgique, Autriche et Luxembourg) ;

Ø  la rupture de notre obédience avec les rites qui en constituent tout à la fois le soubassement, la richesse et l’originalité est aujourd’hui consommée.

Ø  la démission, avant-hier, en bloc, de tout le Conseil des Sages.

Chaque jour apporte son cortège de nouvelles démissions et nous en sommes réduits à nous demander quels sont ceux qui peuvent encore apporter  leur caution à François Stifani ?

C’est pourquoi, je vous invite à ne pas vous laisser impressionner par des mesures disciplinaires, des suspensions et autres nominations qui constituent les derniers soubresauts d’un pouvoir déclinant que nous condamnons tous en ce qu’il recèle de contre-initiatique  et  je demande à tous les Frères, ainsi qu’à toutes les Loges de la Province de rester unis , comme le font les autres Provinces et de ne pas reconnaître les responsables nationaux inféodés à François Stifani qui ne représentent rien. Qu’ils sachent qu’ils ne sont pas les bienvenus en Neustrie.

Nous devons, en effet,  préserver l’unité de notre Province qui se manifeste tous les jours d’une manière exemplaire.

Comme vous l’avez constaté au cours de ce mois de mai, le collège des officiers provinciaux a poursuivi ses activités, au service des Frères et des ateliers de la Province de Neustrie et les élections des VM se poursuivent actuellement et se déroulent sans difficulté.

Les prochaines échéances nationales importantes correspondent au rendu de la décision de la Cour d’Appel le 24 juin prochain, et à la réunion du Souverain Grand Comité le 27 juin, suivis de la convocation de l’assemblée générale que nous attendons depuis le 25 mars 2010 !

Croyez que je serai heureux le moment venu de remettre ma charge ainsi que celle des officiers de mon collège, entre les mains du prochain Grand Maître régulièrement élu et installé.

En attendant, nous poursuivons notre action avec la ferme résolution de faire vivre la franc-maçonnerie de tradition.

Nous sommes maintenant à la croisée des chemins.

Il nous faut rester debout après l’épreuve et travailler efficacement à la reconstruction de la GLNF.

Votre Grand Maître Provincial.

T.R.F Marc CAIRE

Références lisibles sur l'article :  LES LOGES DE NEUSTRIE SUBMERGÉES DE PAPIERS VIRTUELS !

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

personne ou nous tous 27/05/2011 11:16




Mes Frères,  entendez le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Mes frères, entendez les cris sourds des Provinces qu'on enchaîne ?
Ohé, Apprentis, Compagnons et Maîtres, c'est l'alarme.
Ce soir les parjures connaîtront le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines,  !
Sortez de la paille les règles, les compas et l’ Equerre.
Ohé, les Maîtres du ciseau, du maillets, réagissez vite !
Ohé, pourfendeur, attention à ton fardeau : dynamite...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos Frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et on espère, la relève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe.
Maître, si tu tombes un compagnon sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, mes frères, dans la nuit la Liberté nous écoute...

Mes Frères, entendez ces cris sourds des Province qu'on enchaîne ?
Mes Frères, entendez le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...








yunus 26/05/2011 13:43



Laurent, Mon Frère Bien Aimé, Comment se fait-il qu'une telle information de la plus haute importance n'ait pas été relayée par les autres Blogs M&FMR! J'enrage! Je viens de parler avec mon F
n°8mille quelque chose à l'O.de Bangkok qui me confirme leur exaspération! De l'Orient à l'Occident nous entendons monter le chant des partisans!


http://le-myosotis-hors-de-france.over-blog.com/article-declaration-collective-des-loges-d-asie-74666091-comments.html#anchorComment


 


Lu sur http://www.hiram.be/


 


Mercredi 25 Mai 2011


GLNF. UN VENT FROID VENU D'ORIENT


 


es Loges d'Asie de la Grande Loge Nationale Française  ne sont pas contentes et le font savoir dans une déclaration collective. Ces Loges sont implantées à Chiangmai, Singapour (2), Shangai,
Bangkok (2), Ho Chi Min Ville. 


 


L'objet de leur ire? La comparution d'un Frère devant le Conseil de Discipline, le Frère en question connaît parfaitement les Loges d'Asie qu'il a contribué à développer et qu'il a soutenues et
aidées, ne ménageant ni son temps ni son assitance, disponible pour tous, assumant ses fonctions avec dignité dans le respect des règles fondamentales de la Franc-Maçonnerie de tradition et de
celles de la GLNF. 


 


François Stifani est accusé de méconnaitre la situation de ces Loges. Celles-ci stigmatisent le Grand Maître contesté qui en raison des postures qui l'ont mis en marge des serments prêtés de
maintenir l'Union et la Concordes entre les Frères, et adoptant des positions contraires à la Maçonnerie régulière, lui ont fait perdre toute légitimité et toute crédibilité. 


 


En clair, ces Loges d'Asie ne reconnaissent comme seul représentant que celui reconnu par elles et n'accepteront aucune autre autorité jusqu'à l'élection d'un nouveau Grand Maître. Elles
mentionnent la détérioration de l'image de la GLNF auprès des autres Grandes Loges Régulières présentes en Asie.


Jiri Pragman



yunus 26/05/2011 09:34



 « Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours des hommes
mauvais. » Historical Essays and Studies, by John Emerich Edward Dalberg-Acton, first baron Acton.


La GLNF n’est ni en retard, ni en avance mais en synchronie avec ce qui se passe dans le monde profane : Victime de l’abus de position dominante qui n’est que l’évolution sémantique
du vieil abus de pouvoir. Malheureusement.


Malheureusement, car l'éclosion et le développement de la franc-maçonnerie a été contemporain de la lutte contre tous les absolutismes.


Il faut nécessairement s'interroger sur les mécanismes qui ont permis la concentration de tous les pouvoirs dans les seules mains d'un grand maître alors même qu'en substance, la
franc-maçonnerie a pour objet de lutter contre le pouvoir absolu, en particulier, de droit divin et l’une de ses conséquences, l'obscurantisme.


Il a fallu nous faire gober pendant des années que ceux qui nous dirigeaient comme des despotes étaient éclairés. L’outil de propagande le plus utilisé a été l’enfumage du bas peuple, les
FF du tiers-état, désinformés et formatés, trop bêtes pour comprendre, trop disciplinés pour se révolter.


Pour ce faire, les grands maîtres ont développé le nombre des officiers. Richelieu, à son époque, déjà, disait que les officiers servent " à
retenir les peuples dans leur devoir ". Lui-même n'avait pas prévu que l'esprit de corps des officiers allait grandir et que leur volonté de participer vraiment au pouvoir aller en faire un corps
revendicatif.


La GLNF est, depuis longtemps, dans un processus de décomposition-recomposition.


Pourtant, toute tentative de révolution, c'est-à-dire, tout changement ou innovation ayant pour but de bouleverser l'ordre établi de façon radicale, a été tuée dans l'œuf, comme s’il
existait un accord tacite entre les dirigeants actuels et une partie de leur opposition, pour éviter, à tous prix, une telle situation qui est pourtant réclamée de toute force par la base
réveillée brusquement.


Le seul affrontement accepté, par ceux qui nous gouvernent ou nous gouverneront, est institutionnel, sur des bases juridiques et judiciaires, comme si la justice profane pouvait être le
juge de paix de la franc-maçonnerie. Ce comportement contre-révolutionnaire est de moins en moins accepté par la majorité des frères et quel que soit le résultat, il n'est pas du tout sûr qu'il
règle les problèmes et qu'il soit profitable à un véritable processus de recomposition.


En bas, nous nous méfions tous des effets de manche onéreux et des marches militaires qui n'auraient pour seul but que de nous faire accepter que la montagne accouche d'une
souris.


Nous n'avons qu'une confiance très relative en cette justice profane qui nous montre tous les jours qu'elle favorise les petits arrangements entre amis, sous couvert de pardon sans
repentance.


Nous voyons d’ici poindre les critiques des légalistes, ces parangons de la vertu qui veulent s'opposer à tout prix à tout processus révolutionnaire. Leurs cris d’orfraie vont le disputer
aux chants des sirènes. Il n’y aurait pas d’alternative entre le cauchemar et l’endormissement sous la berceuse.


Pourquoi une révolution à la GLNF fait tellement peur à ses évêques mitrés ?


Et si la révolution était la vraie solution ?


Mais les révolutionnaires, où sont-ils ?


Montesquieu tu es mort, Voltaire toi aussi,  et puis toi, Lafayette !


Morts ! Pourtant, dans notre Chaîne d’Union vous êtes bien vivants et nous vous entendons gronder et nous pousser au soulèvement.


 



Léon 25/05/2011 15:40



On ne peut qu'approuver les propos tenus par ce F. qui est un F. digne, fidèle et loyal parmi tant d'autres et qu'on ne peut soupçonner de vouloir couler la GLNF en la conduisant sur le chemin de
l'irrégularité!Les propos de ce Vénérable Maître sont empreints d'indignation vertueuse et sincère.


Finalement, ce qui aura évolué depuis le mois d'octobre dernier, c'est le pourcentage de F.F de la Neustrie qui ne reconnaissent plus le pseudo G.M comme tel et réclament son éjection
du pseudo-trône sur lequel il pense être assis.Ce taux a du passer, en effet, de 86.4% à99.9%.


Monsieur F.S,pourquoi s'obstiner à vouloir tout régenter, à se comporter en profane quelle satisfaction peut-on retirer à vouloir "régner" sur une coquille vide!?



Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives