Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 11:35

Voici un article envoyé par nos frères de la Guadeloupe, membres du "comité d'accueil de la résistance" aux affidés de FS qui doivent venir sur l'île pour installer et consacrer !

Le sieur Baloup, vous savez, l'avocat, l'AGS, la fusée pseudo-maçonnique serait encore du voyage ...

Sur ses fonds privés, bien évidemment (sic!), c'est ce qu'il a tenté d'expliquer pour son voyage à La Réunion !

Au sujet des suites ce voyage fiasco ! lisez cet article du Myosotis Réunionnais qui démontre que certains affidés essaient d'être autant stifanien que leur "maître" : Après le maillet d’or le maillet de plomb           et que la distance n'évite pas le danger. Mes frères nous sommes de tout cœur avec vous et sommes fiers de voir en vous de véritables maçons.

Nos frères de la Gouadeloupe, eux aussi, comptent sur notre soutien et c'est la raison qui pousse myosotisnormand a publier ce texte, un peu long, mais important.

Ce texte contribue à réitérer notre appel : NOUS MAINTENONS NOTRE APPEL DE "NE PAS PAYER LES COTISATIONS NATIONALES ET PROVINCIALES".

Fraternellement à tous nos frères éloignés géographiquement et particulièrement à nos frères de Guadeloupe, loin des yeux mais proche du coeur.

 

Après le fiasco du déplacement à la Réunion, la farandole des vanités va se poursuivre en Guadeloupe avec la visite annoncée de l’AGM Ph Tard . et de l’AGS J-M Bal. à l’occasion de l’installation du nouveau GMP nommé par le TRF F.S. déjà démissionnaire de son poste de G.M.

 

            Outre l’inopportunité de cette nomination dont personne n’en voyait l’utilité en ces temps d’incertitude et de trouble, les frères de Guadeloupe s’interrogent sur la nécessité de ce déplacement et les frais somptuaires que cela entraîne, alors que l’on nous fait croire que les caisses de la GLNF sont vides.

 

            L’objet du voyage en Guadeloupe de ces seigneuries est double :

 

-          Procéder à l’installation du nouveau GMP, qui ne sera utile qu’à lui-même

-          Consacrer une nouvelle loge à Basse-Terre pour satisfaire à la gloire de la Maçonnerie obédientielle

 

            La question que se sont posé tous les frères de la Guadeloupe est la suivante :

 

-          Était-il nécessaire d’accepter une nomination au poste de GMP d’ un GM démissionnaire et dont la légitimité est largement contestée par une écrasante majorité des frères de la GLNF, autant que par les juridictions qui estiment même que la chaire de GM est vacante ?

   

 

 

            Les affaires courantes de la Province auraient pu être expédiées par le DGMP sans que cela ne nuise en aucun cas à la bonne marche de la Province.

 

            Rien ne justifie cette précipitation du DGMP à accepter cette nomination et ce ne sont pas les raisons évoquées telles que cette absurde « peur du vide » qui emportera l’adhésion des frères . Beaucoup de frères sollicités pour faire partie du nouveau collège provincial ont décliné, à raison, l’offre qui leur était faite.

 

            Bien sûr, il y aura toujours des frères adeptes de cette maçonnerie obédientielle dont nous voyons les effets pervers tous les jours, qui vont accepter d’aller à « la soupe ». Mais que représentent-ils à part eux-mêmes ?

 

            Quelle légitimité peut-avoir un GMP qui détiendrait son autorité d’un GM démissionnaire et dont la légitimité est largement contestée par les Frères de la GLNF, par des juridictions et dont la reconnaissance sur le plan international risque de devenir problématique ?

 

            Nous nous interrogeons aussi sur le coût des manifestations qu’entraîneront les cérémonies. Le voyage et l’hébergement de nos seigneuries ne sont pas donnés, vu que ces messieurs ne voyagent qu’en première classe ou au pire, en classe affaires.

 

            Pour le super préfet des DOM venant de la Réunion, il faudra compter 4 184.97 € pour son voyage Saint-Denis/Paris/Saint-Denis et ensuite Paris/Pointe-à-Pitre/Paris 3 869.00 € par passager, soit 7 739.00 € pour P. Tard et J-M Bal.

 

            En récapitulant, nous aurons en frais de billet d’avions 11 923.97  €, soit presque 12 000 € ! ! Et ce sont les tarifs les plus bas que nous avons pris en compte, pour cette période de haute saison.

 

            A cela il faudra ajouter les frais de séjour à l’hôtel, en cette période de pré-carnaval et de vacances scolaires, où les tarifs sont les plus élevés.

 

            Comme nos seigneuries ne descendront que dans un quatre étoiles, où la nuitée est au minimum de 160 €, il faudra ajouter la somme de 1 120 € s’ils ne passent que trois/quatre nuits en Guadeloupe.

 

            Et ce n’est pas fini ! Car il faut encore y ajouter les frais de location d’une salle, dans un hôtel où aura lieu la cérémonie d’installation du nouveau GMP et les frais du petit raout qui suivra cette cérémonie.

 

            Tout cela sera payé avec nos capitations pour la plus grande gloire de FS et ses affidés, qui viendront nous prêcher la bonne parole de l’évangile stifanien.

 

            Au total, ce déplacement coûtera au bas mot 20.000 € pour un séjour de trois jours, réglé avec nos capitations.

 

            Nous rappelons à tous les frères de Guadeloupe qu’ils gardent en mémoire que nous nous sommes mobilisés pour venir en aide à un frère qui était dans le besoin, parce que l’on nous a fait comprendre, au niveau provincial, qu’il n’y avait pas d’argent pour aider ce frère.

 

            Visiblement, il n’en est pas le cas pour la venue de nos seigneuries ! ! !

 

            Chacun appréciera en son âme et conscience !

 

            Nous dénoncions encore, il y a peu, cette maçonnerie de façade, toute préoccupée de la célébration de sa propre gloire et de celle de ses représentants. En moins de deux semaines, cette maçonnerie obédientielle nous aura donné l’occasion de vérifier nos affirmations.

 

            Nos frères réunionnais ont refusé de participer à cette farandole des vanités. Ils ont marqué, par leur absence à toutes les cérémonies organisées par FS et ses affidés, leur désapprobation et leur refus de cautionner par leur présence ce GM qu’ils ne reconnaissent plus comme tel.

 

            Nous n’avons nul doute que les frères de la Guadeloupe sauront dans la dignité, manifester avec éclat, leur refus de participer aux manifestations de cette maçonnerie qui ne peut et ne veut s’exprimer que dans l’extériorité.

 

            Nous dénoncions encore, il y a peu, cette maçonnerie du règne de la quantité et du nombre. L’occasion nous est donné de vous prouver, hélas, que nous ne nous trompions pas.

 

            Il y a quelques quatre mois, les adeptes de cette maçonnerie obédientielle, sous la houlette de l’ancien GMP, consacrait une loge à Marie-Galante.

 

            A quoi répondait cette consécration à Marie-Galante ?

 

            Y avait-il un potentiel de frères qui pouvait faire fonctionner correctement cette loge ? Ou même de potentiels profanes qui pourraient être intéressés par notre démarche ? Que nenni ! Cette loge créée pour satisfaire des égos et surtout pour faire nombre,ne s’est jamais réunie, et pour cause ! Les frères pétitionnaires, membres de cette loge, appartiennent tous à au moins deux loges déjà ! ! Mais qu’importe que cette loge créée il y a moins de quatre mois ne travaille pas, faute de frères disponibles, le règne de la quantité et du nombre, caractéristique essentielle de cette maçonnerie obédientielle, commande, en dépit du simple bon sens, que l’on vienne consacrer une nouvelle loge à Basse-Terre, qui subira le même sort que la RL Acacia de Marie-Galante.

 

            Toujours cette maçonnerie de la parade, de la pompe, qui sacrifie aux splendeurs de Rome et à la pourpre de César.

 

            Vanitas, Vanitatum ! !

 

            Nous allons donc être gratifiés de la visite du super préfet des DOM, en la personne de l’ AGM, qui viendra nous porter la bonne parole du TRF FS. Nos frères de la Réunion nous ont fait savoir qu’à l’image de son modèle, AGM ne supporterait pas la moindre contradiction et menacerait de ses foudres tous les miasmes de la Réunion, qui ont eu l’outrecuidance de boycotter les célébrations à sa gloire et à celle de son mentor FS. Il paraîtrait même qu’il menacerait de suspension ceux des frères qui ne lui feraient pas allégeance.

 

            Décidément, on ne se défait pas aisément des « bonnes habitudes ».

 

            Nous savons et nous n’avons aucun doute sur la question que le duo qui nous rend visite est porteur du message que la nouvelle communication de la gouvernance de la GLNF met en place. Nous supposons qu’ils seront munis de leurs petites fiches qu’ils consulteront avant toute réponse aux questions qui leur seront posées.

 

            Visiblement l’AGS, dont le cheminement au travers des structures obédientielles laisse pantois plus d’un frère, notre parangon absolu de la maçonnerie obédientielle viendra éclairer, que disons-nous, éblouir de sa présence multiple les frères de Guadeloupe. Car, en définitive, en quelle qualité Me JM Bal. nous honore-t-il de son « illustre présence » 

            1°) A.G.S. chargé des fonctions juridiques ?

            2°) Avocat de la GLNF ?

            3°) Secrétaire du Conseil de discipline national ?

            4°) Enfin (ouf !), membre de la GLNF ?

 

            Comme on peut le constater, les qualités de ce frère sont multiples et on sait aussi que « qui trop embrasse mal étreint », car à y regarder de plus près, n’y a-t-il pas un conflit d’intérêt entre ses multiples fonctions ?

 

            Mais ne sommes nous pas dans le règne de la quantité et du nombre, comme on l’aime bien dans cette maçonnerie de la parade ?

 

            En tout cas nous ne doutons pas un seul instant que nous aurons droit aux réponses préparées sur fiche, qu’ils vont nous donner aux questions posées. Ce genre de réponse fumeuse qui dit que « l’ordre maçonnique transcende la gestion matérielle de l’association ». Que ne transcendent-ils pas cette gestion matérielle de l’association en payant de leurs poches les frais occasionnés par leurs multiples voyages inutiles ?JM Bal.affirme qu’il paie personnellement ses voyages et ses notes d’hôtel.Soit !!!Mais il doit avoir de sacrés intérêts à protéger pour s’investir avec cet acharnement dans la défense de son mentor FS. !!!

 

            Bien sur à la question de savoir comment FS peut prétendre rester GM alors qu’il a démissionné de son poste de président de la GLNF, ils vont nous servir un langage abscons propre à entortiller les esprits faibles du genre : « Il n’y a pas de commutativité totale entre la fonction de GM et celle de Président ».

 

            Mais cette affirmation va à l’encontre de l’esprit des textes de la constitution et règlements de la GLNF, sans parler de la position des juridictions ordinales.

 

            Nous pouvons inviter notre AGS chargé des questions juridiques de la GLNF, à une analyse comparative avec la constitution de la V° République, qui prévoit que le Président de la République devient automatiquement GM de la Légion d’Honneur.

 

            L’alinéa 4, de l’Article 7 de cette Constitution prévoit que le Président du Sénat assure l’intérim du pouvoir en cas d’indisponibilité ou de vacance du Président de la République.

 

            Par contre, si le Président démissionne de sa fonction de Président, il perd aussitôt son titre de GM de la Légion d’Honneur.

 

            Pour ce qui nous concerne, à la GLNF, la question n’est pas posée du fait de la démission de FS de son poste de Président de l’Association. Il ne peut rien déléguer. L’esprit de nos textes étant l’indissociabilité du titre du GM et de Président de l’Association, si la GLNF n’a plus de Président, elle n’a plus, évidemment non plus de GM, puisque le titre de GM n’est dévolu qu’au Président de l’Association ». « Pas de commutativité totale entre la fonction de GM et celle de Président ».

 

            Pourquoi cet adjectif « totale » ajouté à ce substantif. Y aurait-il quand même une commutativité partielle entre ces deux fonctions ?

 

            Il n’y a pas commutativité entre les deux fonctions quand cela vous arrange, mais quand il s’agit de faire bénéficier au GM et à ses affidés, des avantages matériels de l’Association, alors on n’affirme plus qu’il n’y a pas de commutativité totale entre les deux fonctions et l’ordre maçonnique ne transcende plus la gestion matérielle de l’Association.

            Voilà des gens qui veulent aspirer aux splendeurs du ciel avec toute l’indignité d’ici bas !!

 

            Toutes les contorsions d’un juridisme douteux pour tenter de dissocier le titre de GM de celui de Président de l’Association GLNF ne militeront jamais en faveur d’une légalité déjà elle-même contestée et contestable de la position qu’adoptent FS et ses affidés pour se prétendre encore GM de la GLNF.

            Un GM illégitime qui a perdu la confiance et la reconnaissance de ses frères.

 

            Si on avait encore le moindre doute sur la question de sa légitimité et de sa reconnaissance par les frères, on n’a plus ce doute avec le plébiscite des frères aux assises de la refondation qui se sont tenues à Montreuil le 5 février 2011 et qui a rassemblé deux mille frères, alors que deux mois avant, FS et ses affidés avaient rassemblé soixante et onze personnes le 4 décembre 2010 à Pisan.

 

            Un GM qui a perdu sa légitimité lorsqu’il a menti aux frères en ne tenant  pas la promesse de réunir une Assemblée Générale avant le 30 juin 2010, suite à celle du 25 mars 2010 où il fut largement mis en minorité.

 

            Un GM qui perd sa légitimité aux yeux de tous les frères, lorsqu’il nous affirme la légalité de cet OVNI juridique qu’il appelle « l’Assemblée Générale pluri délocalisée », aussitôt démentie par le jugement du 7 décembre 2010.

 

            Un GM qui perd sa crédibilité en affirmant que la nomination d’un mandataire ad hoc serait la fin de la GLNF et qui devant la détermination des frères, réclame à cors et à cris la nomination de ce même mandataire aujourd’hui présenté comme le garant d’une transparence et d’une objectivité qu’il a été incapable de garantir .

 

            Une interprétation strictement juridique de sa qualité de GM ne lui conférera à nos yeux aucune légitimité. Il pourra revendiquer de se maintenir à la tête de la GLNF jusqu’à l’expiration de son mandat et même plus, si cela lui chante.

 

            Il n’aura plus jamais ce qui compte plus à nos yeux : la reconnaissance et l’estime des frères.

 

            C’est pour toutes ces raisons que nous appelons tous les frères de ne point s’associer à aucune manifestation organisée sous l’égide de FS.C’est une simple question de dignité et de cohérence.

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives