Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 01:33

Aujourd’hui, près de 2 000 frères de la Grande Loge nationale française (selon les organisateurs), ont manifesté avec détermination leur opposition au Grand Maître François Stifani en se rassemblant dans une grande salle de Montreuil (Seine-Saint-Denis) lors des « Assises nationales pour la Refondation de la GLNF« . Cette après-midi de débats et de mobilisation était animée par un trio : Claude Seiler, président de FMR (Franc-Maçonnerie régulière), Dominique Moreau, animateur du Myosotis Ligérien et le journaliste Jean-Claude Bourret, ancien membre de la Commission communication de la GLNF.

« Vous avez remporté une formidable victoire judiciaire, un combat sur vos valeurs et celles de la démocratie, a lancé le Bâtonnier Francis Teitgen. Il vous reste à gagner sur le terrain politique. » Le principal avocat des frères FMR, bien que profane, s’est payé un franc succès d’éloquence, en arrivant et intervenant en fin de réunion : « La direction de la GLNF a refusé de mettre en œuvre la décision judiciaire du 7 décembre 2010 et François Stifani a démissionné de son poste de président pour ne pas partir avec les honneurs. Un administrateur judiciaire a été nommé à votre demande et c’est une excellente chose. François Stifani prétend demeurer le patron de la GLNF d’un point de vue maçonnique et pourtant la future AG devra ratifier le choix d’un nouveau Grand Maître, car le poste est aujourd’hui vacant. »

Francis Teitgen, en juriste incisif, a donné son point de vue sur deux questions d’actualité. 1. Sur l’élection d’un nouveau Grand Maître : « Il faut un homme de consensus, car si le Souverain Grand Comité désigne un candidat qui ne pourra être que rejeté par l’AG, cela plongera l’obédience dans la déshérence. » 2. Sur l’appel des cotisations : « Selon les statuts de la GLNF, il est impossible d’appeler les cotisations avant l’approbation des comptes et du budget par une AG régulière. Et pas davantage de sanctionner ceux qui ne paieront pas. Il semble que les caisses de l’obédience ne manquent pas d’argent. Et si ce n’était pas le cas, vous auriez à faire votre devoir pour faire vivre votre obédience. » Avant de bénéficier d’applaudissements nourris, le Bâtonnier Teitgen s’est fait un tantinet menaçant : « Il faudra mettre en cause la responsabilité personnelle des dirigeants de la GLNF, sans arrogance ni désir de vengeance. »

Dominique Moreau a annoncé la création d’un Comité de Refondation, composé de 50 frères et présidé par André Andrieu, ancien Grand Maître Provincial de Picardie: « Ce devra être un recours, une force de propositions, et d’actions ». Un Livre Blanc de la Refondation devrait être rédigé. Dominique Moreau a également annoncé le concours actif d’Alain Juillet, secrétaire général démissionnaire du Comté des Sages de la GLNF. Moreau a rendu un vibrant hommage au combat de Thierry Perrin, ancien Grand Maître Provincial du Val-de-Loire, l’un des premiers foyers de contestation.

Avant que les frères ne forment la chaîne d’union en entonnant la Marseillaise, Claude Seiler a lancé : « Le 4 décembre 2009, nous avons allumé la flamme. Le 25 mars 2010, nous avons fait naître l’espoir. Le 16 octobre 2010, nous avons fait obstacle aux magouilles stifaniennes. La bataille n’est pas terminée mais la victoire est proche. »

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives