Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 13:31

Qu'elle va-être la réponse de FS ?

Va-t-il pratiquer l'une de ses formules favorites : la suspension ou l'exclusion ?

A-t-il l'intention de constituer au sein de la GLNF un nouveau Grand Chapitre Français ?

Fera-t-il la même réponse que celle faite dans son courrier du 31 octobre, concernant le Suprême Conseil pour la France, à tous les frères du REAA ?

 

A qui le tour ?

 

Il est grand temps que les Juridictions régulières du Monde entier se manifestent.

Celles du REAA et du Rite Français montrent le chemin, pour la France, il est indispensable qu'elles soient suivies.

Après la "gifle" du Rocher il est temps de donner une véritable "correction" à la GLNF  et là les Grandes Loges Régulières et Amies doivent soutenir les frères qui appellent à l'aide.

Il faut impérativement que tous les frères en contact avec nos frères étrangers fassent le lien et insistent auprès d'eux pour que les informations remontent, mais surtout que ceux-ci réagissent et le plus vite sera le mieux.

Les prévenir que l'annulation de la tenue de GL le 4 décembre est un prétexte établit uniquement pour que FS sauve sa peau ! ou pour le moins son honneur qu'il croit avoir mais qu'il a perdu depuis longtemps. Reste la PEUR des frères de la GLNF.

 

 

Flamme-Grand-Chapitre-Francais.png

T.I.F Paul FALLET

Suprême Commandeur

 

Grand Chapitre Français

Suprême Conseil du Rite Moderne Pour la France


Constitué en Souverain Grand Chapitre des Hauts Grades du rite Français,

le. 7ème Jour du 6ème Mois de l’An du Monde 5989 et de l’ère Chrétienne 1989

 

Paris, le 22 octobre 2010

 

Appel solennel au retour de la pratique des principes

fondamentaux de la régularité maçonnique

 

A l’attention des Frères du Grand Chapitre Français

Très Chers Frères membres du Grand Chapitre Français.

Le Grand Chapitre Français, juridiction ordinale, soucieux de l’indépendance des

différentes juridictions maçonniques, s’est toujours fait un devoir de non ingérence dans les affaires des juridictions amies et plus particulièrement de l’obédience.

Mais la situation est aujourd’hui exceptionnelle : la maçonnerie régulière française tout entière, au-delà de la distinction des juridictions, est menacée à court terme de disparaître purement et simplement, et les Frères amenés à se séparer et s’éparpiller, voire même quitter la maçonnerie. 

Au lieu de vivre leur cheminement spirituel par une voie sereine, apaisée, remplie de

relations d’amour fraternel, de respect et de prospérité mutuels, voilà que les Frères se retrouvent dans la tourmente et les affres des comportements profanes.

Au lieu du bonheur de travailler ensemble à leur progression spirituelle, les voilà entraînés dans la fracture, la division, la peine, la souffrance et un grand désarroi.

Face à cette situation de clivage qui résulte de mois voire d’années d’une évolution décalée de nos pratiques, nous ne pouvons ni ne devons rester muets, nous couvrir les oreilles, et nous voiler les yeux.

Nous avons comme impérative obligation de lancer un appel solennel à chacun pour en revenir sans attendre plus longtemps à l’essentiel et à ce qui nous rassemble, à savoir une démarche d’élévation exclusivement spirituelle, au sein d’une collectivité exclusivement fraternelle, et conformément aux principes fondamentaux de la régularité qui font que, au-delà de la notion plus profane de reconnaissance, nous sommes des maçons réguliers.

 

1. travailler à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers : c’est adopter en toutes

circonstances un comportement qui soit digne de cette noble cause, et qui révèle à nosFrères la parcelle divine qui sommeille en chacun de nous.

 

2. respecter les anciens Devoirs et les Landmarks, c’est s’en imprégner

suffisamment pour qu’au-delà des mots, ils aient une bienfaisante influence dans tous nos actes quotidiens. 

 

GCF - 72 boulevard de Sébastopol, 75003 Paris

3. être des hommes libres et respectables, qui s’engagent à mettre en pratique un idéal de paix, d’amour et de fraternité, c’est accepter et s’enrichir de nos différences et rejeter tout esprit d’exclusion ou intention belliqueuse, c’est accepter la liberté d’opinion et cultiver la volonté de se rapprocher, ce qui a d’ailleurs été rappelé à chacun par le Suprême Commandeur du Grand Chapitre Français notamment lors de son installation le 15 mai 2010.

 

4. travailler à notre perfectionnement moral pour aboutir à celui de l’humanité

tout entière, c’est savoir respecter dans nos actes quotidiens une éthique maçonnique exemplaire pour montrer par la valeur de l’exemple, l’universalité des valeurs de la maçonnerie régulière.

 

5. pratiquer exactement et scrupuleusement les rituels et le symbolisme, c’est en respecter le fond, et les juridictions qui en sont les garantes, dans une entente cordiale excluant toute intention hégémonique. Cet impératif d’indépendance des juridictions maçonniques régulières vous a d’ailleurs été rappelé à maintes reprises au cours de l’année 2010 : révision de nos statuts et règlements, communiqués et déclarations, allocutions lors de nos rassemblements, décision de la Chambre d’Appel d’avril 2010 …

 

6. respecter les opinions et croyances de chacun, évoluer dans un centre

permanent d’union fraternelle ou règnent une compréhension tolérante et une

fructueuse harmonie, c’est adopter un comportement affable envers ses Frères, les

reconnaître pour tels dans toutes leurs différences, et retirer pour sa propre progression les vertus qu’un regard attentif nous permet de constater en eux,

 

7. prendre ses obligations sur le Volume de la loi sacrée, c’est donner à son

engagement maçonnique une portée si importante qu’il nous est impossible d’être parjure, et prendre conscience de notre humanité pour en retirer l’indispensable humilité qui s’impose.

 

8. travailler sur les trois Grandes Lumières, c’est donner un sens à notre démarche et nous distinguer au quotidien du profane, c’est aussi savoir verser une larme de compassion dans le sein des affligés et pratiquer la Charité, c'est-à-dire par-dessus tout l’Amour de notre prochain et de nos Frères.

 

9. n’admettre que des hommes de réputation parfaite, gens d’honneur, loyaux,

dignes en tous points d’être frères et aptes à reconnaître les bornes du domaine de l’homme et l’infinie puissance de l’Eternel, c’est savoir rester à notre place, humblement, loin des vaines flatteries de nos égos. C’est aussi être respectable aux yeux de nos Frères par l’exemplarité de notre comportement et la réalité de nos vertus, en privilégiant toujours la qualité sur la quantité.

 

10. se soumettre aux lois constituées et considérer le travail comme le devoir

primordial de l’être humain, c’est en particulier agir dans le respect des lois de la

république issues du Siècle des Lumières, et se concentrer sur le travail Spirituel sans nous laisser envahir par les métaux.

 

 

 

GCF - 72 boulevard de Sébastopol, 75003 Paris

 

11. contribuer au rayonnement de l’Ordre maçonnique par l’exemple de notre

comportement d’homme sage, viril, et digne, c’est tellement croire en nos valeurs que leur force rejaillisse sur le monde profane, et nous unisse malgré nos différences.

 

12. s’aider et se protéger mutuellement, même au péril de sa vie, et pratiquer l’art de conserver en toutes circonstances le calme et l’équilibre indispensables à une parfaite maîtrise de soi, c’est savoir faire preuve d’une réelle fraternité, d’un désir permanent d’être et de rester unis et solidaires, respecter ses Frères, savoir prendre le recul nécessaire et chercher à comprendre l’autre plutôt que d’imposer notre point de vue à tout prix.

 

Voilà Très Chers Frères du Grand Chapitre Français ce que nous enseigne la Règle en douze points, et les propres valeurs des Ordres de Sagesses du Rite Français qui sont basées sur la convivialité, la rigueur, et la simplicité. 

Notre rôle, comme Maîtres Maçons, est de rassembler ce qui est épars et non de

conforter clivages et divisions.

 

Il ne tient qu’à nous que ces principes fondamentaux de la maçonnerie régulière restent les bornes tangibles de notre Fraternité.

 

Il ne tient qu’à nous de continuer à profiter du bonheur de nous retrouver fraternellement sur les colonnes de nos Loges, et au sein de nos Chapitres.

 

Il ne tient qu’à nous de continuer à profiter de la joie de nous côtoyer lors des

rassemblements du Grand Chapitre Français.

 

L’heure n’est donc pas au découragement et à la désertion : ce serait punir nos

Frères.

 

Aux nombreux Frères qui veulent quitter l’Obédience, et donc le Grand Chapitre Français, nous leur disons : patience !

Ce n’est pas le moment ; certaines échéances vous sont connues.

 

L’histoire nous enseigne que la Maçonnerie a déjà subi de nombreuses tribulations, mais elle a toujours surmonté ses vicissitudes

 

Croyez bien, Très Chers Frères, que nous sommes attentifs aux préoccupations actuelles de chacun.

 

Nous serons très vigilants, en observateurs attentifs mais aussi en acteurs avisés, sur l’évolution de la situation.

 

Que nous ayons été favorables aux votes OUI, ou partisans du vote NON lors des

derniers votes qui se sont déroulés au sein de l’obédience, et quelles qu’en soient les

conséquences, montrons l’exemple tous ensemble en tant que membres du Grand Chapitre Français, par un travail maçonnique de qualité et un comportement éthique irréprochable, au sein de nos Chapitres, mais aussi au sein de nos Loges, pour transmettre le bienfait des valeurs qui nous ont été léguées par nos Anciens.

GCF - 72 boulevard de Sébastopol, 75003 Paris

 

C’est la seule ‘ingérence’ que nous pouvons mais aussi nous devons nous permettre au sein de l’obédience, dans la perspective d’une refondation ; voie sur laquelle elle est actuellement engagée.

 

Recevez, Très Chers Frères du Grand Chapitre Français, nos sentiments dévoués et

l’expression de toute notre affection fraternelle.

 

 Signature 1        Signature 2            Signature 3

 


          Paul Fallet                              Christian Adage                       Michel Zecchini

     Suprême Commandeur       Lieutenant-Commandeur         Assistant-Commandeur

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUONS ENSEMBLE :

Afin de mieux communiquer ensemble, nous travaillons actuellement à la relance et à la

mise à jour de notre site web (www.grandchapitrefrancais.com).

N’hésitez pas à demander votre inscription si vous n’en bénéficiez pas actuellement, à

signaler vos changements de situations (grades, adresse email) pour nous permettre

d’actualiser vos droits d’accès.

Et surtout consultez régulièrement le site du GCF et participez à sa mise à jour, pour en

faire un outil de communication permanent entre nous.

Partager cet article

Repost 0
Published by myosotisnormand
commenter cet article

commentaires

Gilles Pasquier 27/07/2011 12:55



Oui !


Ce qui est curieux, c'est que les deux précédents grands maîtres n'aient rien à dire.


Gilles Pasquier



myosotisnormand 27/07/2011 18:07



Sont-ils toujours à la GLNF ?


CC on ne sait pas ...


JCF lui s'occupe de ses affaires ...



Gilles Pasquier 27/07/2011 10:37



Mes chers et Très Respectables Frères,


La suspension de la reconnaissance de la GLNF par les obédiences britanniques n'est nullement une catastrophe bien au contraire. Cela ouvre une ère nouvelle d'espoir de reconstruction. Bien
sûr, nous aurons des problèmes de logement, d'organisation etc. mais cela ne doit pas compter au regard de la rénovation de la maçonnerie régulière française.


Bien à vous,


Gilles Pasquier



myosotisnormand 27/07/2011 11:01



Ce n'est pas une catastrophe, c'est normal au regard de l'ignominie de la direction actuelle de la GLNF



GMX 08/11/2010 14:28


Les conjurations, implorations & suppliques du R.F. sont nobles et sur le niveau.
Il est clair que la Maçonnerie régulière & reconnue, est en péril à plus d’un titre.
La toute dernière nouvelle n’est pas toujours interprétée correctement. Certes il y a un début d’exode timide mais étrangement elle s’alimente chez les « Pro-Stif » qui veulent s’épargner la honte
d’être bannis par les autres obédiences en cas de révélations embarrassantes. Ces braves & honnêtes maçons se font passer pour des pros-FMR ou des déçus de la GLNF !
C’est ce qu’on appelle « l’assurance tous risques ». Les obédiences réceptionnaires n’osent pas trop fourrer leur nez dans notre petit caca & accueillent souvent les nouveaux parasites les bras
ouverts.
Ayant été alertées, la plupart deviennent plus sélective quant à la méthode…


Présentation

  • : Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • Le blog Le Myosotis de Neustrie
  • : Sauvegarde et Promotion de la Franc-Maçonnerie Régulière et de Tradition
  • Contact

Merci de votre visite

Recherche

Menu déroulant

 

   

GRANDE LOGE DE L'ALLIANCE MAÇONNIQUE FRANÇAISE

GL-AMF

 

 


 

 

 

   : Consécration le samedi 28 avril 2012 à Tours  

Archives